Accueil -  Actualités - Orléans : comment faire exister la ville, aux abords d'un super-équipement ?

Le 04/10/2018 à 17h

Orléans : comment faire exister la ville, aux abords d'un super-équipement ?

La Métropole souhaite "inscrire l’Orléanais dans les 15 territoires qui comptent sur la carte de France à l’horizon 2030". Pour cela, elle a entre autres développé le projet CO'Met (Centre Orléans Métropole), qui rassemble salle de sports, palais des congrès, parc des expositions et Zénith. Le défi, aujourd'hui, est donc d'imaginer une stratégie économique et commerciale pour ses alentours.

Le projet CO'Met développé par Jacques Ferrier Architectes, Populous, Chaix et Morel, doit ouvrir ses portes dès 2021 et contribuer à faire entrer Orléans dans les rangs des métropoles "intenses", riches en marqueurs territoriaux et équipements de grande taille. On y trouvera un concentré de ces derniers, choses rares si l'on pense par exemple à Toulouse qui développe un parc des expositions sans miser sur le sport ou un zénith. Une salle sportive de 12 000 m² côtoiera un palais des congrès de 4 800 m², un parc des expositions agrandi de 16 000 m² et le Zénith d'Orléans laissé inchangé. Tous ces bâtiments seront modulables dans cet "assemblier", pour accueillir des grands événements cultures, des salons ou encore des rencontres sportives internationales.
Pour assurer son bon fonctionnement, les accès et le stationnement à ce secteur ont également été adaptés. Reste à savoir quelle mission confier aux secteurs avoisinants. La Métropole lance donc une étude sur les communes d'Orléans et d'Olivet afin de "dessiner les interactions, la perméabilité programmatique et de fonctionnement" de 4 secteurs en particulier : la zone commerciale des Chèvres Noires, le Auchan de Olivet, la ZA des Montées et enfin celle du Coigneau.

Orléans : comment faire exister la ville, aux abords d'un super-équipement ?

Les enjeux sur chaque secteur

Les Chèvres Noires pourraient s'intégrer dans une "séquence d'entrée dans la Métropole", en amont du CO'Met. En effet, ses 6 hectares accueillent depuis les années 80 des moyennes surfaces et montre plusieurs dysfonctionnements, pour partie liés à son âge. L'absence de plan marchand d'ensemble et le manque de visibilité des accès est en outre un obstacle à son attractivité. Le SCoT prévoit de la retravailler et de l'intégrer au sein du pôle commercial RD2020 Sud, mais ne prévoit pas d'autoriser de nouvelles implantations de plus de 1000 m² sur la zone. L'enjeu premier est de requalifier l'ensemble, et surtout d'imaginer une programmation en résonance avec le projet voisin, type hôtellerie ou restauration.
Le Auchan est l'un des moteurs du dynamisme du pôle commercial existant, mais son chiffre d'affaire décroît depuis plusieurs années. En outre, le groupe s'interroge quant à la sous-utilisation de son parking et de son foncier. La programmation devra donc se pencher sur ces questions ainsi que sur l'amélioration du traitement paysager de la zone, au sein de la ZPPAUP de la rivière du Loiret. Les deux zones d'activité, enfin, couvrent ensemble 31 hectares relativement dynamiques. La ZA du Coigneau sera directement connectée au parking de la CO'Met, et comprend en outre des équipements sportifs. C'est donc bien les interactions qu'il s'agit d'imaginer pour que chaque secteur nourrisse son voisin, afin de sortir de cet état de juxtaposition effective de morceaux urbains.

Camille BONAZZI, Journaliste à Cadredeville.com

ARTICLES RECENTS :
JOP 2024 / Le Bourget : La Solidéo retient cinq candidats pour réaliser le Village des médias
Le 09/12/2019 à 09h

JOP 2024 / Le Bourget : La Solidéo retient cinq candidats pour réaliser le Village des médias

La Solidéo avait présenté le 2 octobre les deux lots de 30 000 m² et 61 000 m² qui vont constituer le nouveau quartier. Deux mois plus tard, les groupements admis à candidater ont été annoncés. Les offres seront remises en avril 2020, pour une sélection par la Solidéo en mai 2020.

Lire plus
731 589  entreprises enregistrées