Accueil -  Actualités - Tours cherche une trajectoire métropolitaine avec ses habitants

Le 18/02/2021 à 18h

Tours cherche une trajectoire métropolitaine avec ses habitants

La métropole voulait "devenir Tours", à travers un appel à projets urbains innovants. Mais la démarche a produit simplement une collection de cinq projets avec des opérateurs privés. Les élus du nouvel exécutif, largement majoritaires, reprennent le sujet à la base, et organisent l'élaboration d'un "projet métropolitain" qui intègre le citoyen dès ses prémices. Ils veulent rapidement monter "un dispositif participatif" qui donne la parole à "ceux qu'on n'entend pas".

Tours cherche une trajectoire métropolitaine avec ses habitants

Wilfried Schwartz, nouveau président de Tours Métropole, enclenche dans cette année 2021, l'élaboration d'un "projet métropolitain". La méthode intègrera, dès le début, la mise sur pied d'un "dispositif participatif" permanent, "le plus large et le plus représentatif possible". La métro recherche l'AMO qui concevra et animera ce dispositif, qui "vise à mobiliser les habitants et les conseillers municipaux de la métropole, mais aussi les agents de la collectivité, afin que tous expriment leurs attentes et souhaits pour le territoire".

Tours Métropole Val de Loire est une jeune métropole, fait remarquer le document préparatoire à la mise en place de la participation des citoyens à l'élaboration du projet métropolitain. Si les projets y sont nombreux, poursuit le texte, "l’ancrage du fait métropolitain chez les élus, les forces vives et les habitants est encore fragile".

A l’aube d’un nouveau mandat qui voit les exécutifs locaux largement renouvelés, le temps semble venu de se doter d’une trajectoire métropolitaine partagée et de revisiter les méthodes.

"Inciter ceux qu'on n'entend pas ou plus à prendre la parole"

La question de la participation est toujours confrontée à la question de la représentativité des intervenants. Tous les AMO spécialisés connaissent le rôle des groupes de pression locaux représentant des intérêts particuliers, parfois sous forme d'associations ou de "collectifs" - un mot très à la mode -, ne représentant que leur quelques adhérents ou militants.

Tours Métropole a décidé de prendre la question de face : "la participation doit inciter ceux que l’on n’entend pas ou plus, ceux qui ne se sentent pas toujours légitimes pour s’exprimer à prendre la parole. A ce titre, les jeunes devront faire l’objet d’une attention toute particulière, afin qu’ils soient partie prenante de cette démarche participative. Une place devra être donnée aux 'leaders d’opinion' habituels, afin qu’ils ne se sentent pas extérieurs à la démarche tout en prenant garde à ce qu’ils ne la phagocytent pas."

L'organisation d'une participation citoyenne vise d'abord à poser les fondamentaux d'un projet à grande échelle qui fasse émerger le fait métropolitain tourangeau dans le Val de Loire. Les élus veulent "dresser une liste des principaux défis auxquels la Métropole est confrontée", et établir un diagnostic partagé des représentations du fait métropolitain et de ses forces et ses faiblesses. Sur cette base, l'aventure devra ensuite permettre de formuler des visions prospectives pour l’avenir du territoire, et "esquisser des modes de faire davantage inclusifs".

Rémi Cambau, Rédacteur en chef de Cadre de Ville


DECOUVREZ TOUS LES ARTICLES DE NOTRE PARTENAIRE CADREDEVILLE


Inscrivez-vous sur cadredeville.com et bénéficiez d’un essai offert pour accéder aux derniers articles, jurisprudences, et commentaires d’arrêts de la rédaction de Cadre de Ville.


Inscription à l'édition ville
Inscription à l'édition juridique

Les derniers articles pour vous :

Emmanuelle Wargon : "Il manque, depuis les villes nouvelles, un discours politique fédérateur sur l'urbain"

Grande-Synthe : la ZAC du Basroch prend racine sur l'ancien camp de migrants

Autorisations d’urbanisme – Dans quels cas un maire peut-il surseoir à statuer sur une demande de permis de construire ?

Documents d’urbanisme – Le PLU plus fort que le Code civil



ARTICLES RECENTS :
Alain Bénard : l’acheteur 3.0 devra être pédagogue
Le 21/04/2021 à 14h

Alain Bénard : l’acheteur 3.0 devra être pédagogue

Président de l’Association des acheteurs publics (AAP), Alain Bénard nous donne son sentiment concernant l’impact de la crise sanitaire sur une profession désormais au cœur des politiques publiques, et sur l’évolution du métier et des règles. Selon lui, l’acheteur 3.0, non content de manier les matières juridique, technique et économique, sera aussi un excellent pédagogue.

Lire plus
783 726  entreprises enregistrées