Accueil -  Actualités - Congrès des EPL : La SPL Territoire d'innovation du Pays de Gex lauréate du trophée Ville de demain

Le 25/10/2021 à 09h

Congrès des EPL : La SPL Territoire d'innovation du Pays de Gex lauréate du trophée Ville de demain

"On voit la diversité des métiers assurés par les EPL et aussi leur part d'innovation et d'imagination", a commenté Patrick Jarry, maire de Nanterre et président de la Fédération des EPL, en remettant les Trophées dans quatre catégories ; services au public, attractivité des territoires, bâtiment durable et ville de demain.

Lauréat dans la catégorie Ville de Demain : la SPL Territoire d'Innovation du Pays de Gex pour le déploiement du réseau d'énergie fatale.

Congrès des EPL : La SPL Territoire d'innovation du Pays de Gex lauréate du trophée Ville de demain

Catégorie Bâtiment durable : Pau Béarn Habitat pour la reconquête d'un quartier Anru, catégorie Attractivité des territoires : Grand Calais Tourisme et Culture pour le Dragon de Calais, et catégorie Services au public : SPL Edden de la Réunion pour sa lutte contre le virus de la dengue. Le coup de coeur est allé a SPL Les Ateliers des Capucins à Brest pour la création du grand espace public dans une ancienne halle industrielle. Leurs élus présidents et présidentes ont reçus leurs trophées le 14 octobre, avec des discours qui se rejoignent sur un point : le souci d'accompagner la transition écologique.

> Voir les dossiers des douze EPL finalistes des Trophées 2021

Pays de Gex Agglo, par le biais de son aménageur la SPL Territoire Innovation met en place un réseau dit d’anergie (basse température exploitant des énergies fatales principalement celles de l’accélérateur de particules du Cern avec stockage inter-saisonnier sur sondes Géothermiques). Ce réseau est appelé à agréger d’autres vecteurs énergétiques (PV, hydrogène) et se connecter au réseau suisse de Genilac. La prochaine innovation : une nouvelle Semop exploitera ce réseau. Pays de Gex Agglo a désigné en janvier 2020, Dalkia et la Banque Territoire comme partenaires privés de la future société d’exploitation (une Semop) du smart grid thermique de Ferney-Voltaire et Prévessin-Moëns.

Schéma fonctionnel de principe du réseau - source SPL



"Le réseau d’anergie est une solution qui ouvre des opportunités pour la mise en place de démonstrateurs", explique le directeur de la SPL Gilles Bouvard. La simplicité du dispositif, estime-t-il, permet envisager en effet une interopérabilité avec d’autres réseaux (production photovoltaïque pour l’alimentation des PAC, pilotage numérique, …) et l’intégration d’autres vecteurs énergétiques (stockage et production d’hydrogène par électrolyse pour les interfaces avec les réseaux électrique).

Dans cet objectif, la SPL a lancé une consultation en vue de la réalisation d’une centrale de production du réseau d’anergie, un data center, un parking mutualisé (450 places), ainsi que des services pour l’accompagnement des usagers à la transition énergétique.

Le modèle économique du réseau d’anergie repose sur des investissements relativement importants d’installation des infrastructures, mais en contre-partie un coût de l’énergie primaire à faible coût.

Financement du projet

"C’est la mutualisation des deux entreprises publiques locales qui permet d’assurer la viabilité de l’exploitation", explique Gilles Bouvard. En effet, la SPL Territoire d’Innovation réalise la boucle basse température et les sondes, tandis que la Semop déploie et exploite le réseau de moyenne température sur la ZAC Ferney Genève Innovation, et de haute température sur le reste de la ville. "Tous les habitants de Ferney Voltaire peuvent ainsi bénéficier d’une énergie à plus de 55% d’ENR à un coût de 7 à 15% inférieur."

Le financement des investissements de la SPL (env. 10 M€) est assuré par :
Subventions et participations : 48 %
Prise en charge par l’opération : 52 %

Le financement des investissements la Semop (env. 21 M€) est assuré par :
Capital social : 1 000 K€
Prêt actionnaire : 2 750 K€
Subventions : 6 500 K€
Droits de raccordement : 8 900 K€
Financement bancaire : 11 250 K€

Rémi CAMBAU, Rédacteur en chef de Cadre de Ville


DECOUVREZ TOUS LES ARTICLES DE NOTRE PARTENAIRE CADREDEVILLE


Inscrivez-vous gratuitement sur cadredeville.com et bénéficiez d’un essai offert pour accéder aux derniers articles, jurisprudences, et commentaires d’arrêts de la rédaction de Cadre de Ville.


Inscription gratuite à l'édition ville
Inscription gratuite à l'édition juridique

Les derniers articles pour vous :

Contrats publics – Une offre remise hors délai n’est pas nécessairement tardive

Permis de construire – Tous les vices ne sont pas régularisables

ZAC Charenton Bercy : une procédure intégrée Grande opération d'urbanisme va se déployer

Emmanuelle Wargon engage la 'bataille culturelle' pour modifier les modes d'habiter en France



ARTICLES RECENTS :
Roubaix veut rassembler les opérateurs capables de donner une nouvelle vie à la friche Hibon
Le 08/11/2021 à 11h

Roubaix veut rassembler les opérateurs capables de donner une nouvelle vie à la friche Hibon

Les porteurs de projets devront être innovants, car l'exigence de réduction de l'empreinte environnementale est très élevée. La friche, héritage de l'histoire industrielle de la commune, a été préemptée par la Ville cette année, pour éviter un projet qui prévoyait une démolition partielle. Le site abandonné depuis 2015 et la liquidation du métallurgiste Brochot, va être requalifié. L'appel à projets vient d'être publié. La vocation ici est de produire du logement en réhabilitant l'emprise de 13 649 m², et en conservant un des quatre bâtiments qui reste emblématique de la mémoire locale - le "donjon", le château d'industrie bien conservé.

Lire plus
804 779  entreprises enregistrées