Accueil -  Actualités - Les Hospices Civils de Lyon se penchent sur la reconversion de l'hôpital Henry Gabrielle dans le Vallon des Hôpitaux

Le 18/04/2019 à 11h

Les Hospices Civils de Lyon se penchent sur la reconversion de l'hôpital Henry Gabrielle dans le Vallon des Hôpitaux

Le principal propriétaire foncier de l'opération cherche son AMO pour réussir le transfert des activités hospitalières - aussi bien le volet financier que le volet urbain sur ces terrains. L'équipe devra également l'assister dans l'opération globale, notamment le suivi des différentes études de la Métropole et le travail de TVK sur le plan guide global.

Les Hospices Civils de Lyon se penchent sur la reconversion de l'hôpital Henry Gabrielle dans le Vallon des Hôpitaux

A l'occasion de ce grand projet métropolitain, les Hospices Civils de Lyon (HCL) rassemblent leur activités sur le site Jules Courmont. L'occasion de dégager des recettes avec le réaménagement du secteur de Sainte Eugénie du Centre Hospitalier Lyon Sud et de l'hôpital Henry Gabrielle. Pour réussir ces opérations, ils cherchent donc un AMO pour deux missions distinctes, comme les procédures qui les encadrent, mais coordonnées : l'accompagner sur l'opération d'aménagement du Vallon des Hôpitaux, et l'accompagner sur la reconversion de l'hôpital Henry Gabrielle.

Optimiser l'opération de l'hôpital Henry Gabrielle

Le site de 10,48 hectares situé au sud de l'opération du Vallon est propriété des HCL, qui veulent s'en séparer. Les activités de l'hôpital partiront en 2023 sur le site de l’Hôpital d’instruction des armées Desgenettes. Encore faut-il arrêter le scénario de sa reconversion : quel programme, quelles capacité, quel outil d'aménagement choisir ? La première nécessité est de pouvoir financer le transfert des activités vers un autre établissement, via la cession du terrain. L'autre défi majeur est de dessiner un projet compatible dans la forme comme dans le phasage avec le projet du Vallon, en limitant autant que possible le temps de portage du site désaffecté.

Plusieurs scénarios d'aménagement devront être proposés au regard de enjeux urbains et paysagers bien sûr, mais également du marché immobilier local. La compétence d’architecte et urbaniste nécessaire à l’élaboration des scénarii doit être portée dans le groupement ou sous-traitée, tout en étant indépendante de l’AMO.

Accompagner le rôle de maîtrise d'ouvrage des HCL sur le Vallon

Sur l'opération du Vallon, l'équipe aura un rôle de conduite et de coordination des études - en lien étroit avec la Métropole, le groupement mené par TVK architecte en chef de la ZAC et l'ensemble des partenaires. En tant que propriétaire foncier principal de la ZAC, les Hospices souhaitent notamment un accompagnement juridique et financier pour les différentes ventes de charges foncières et mises à bail. Ils souhaitent aussi que l'équipe apporte son expertise sur chaque scénario, les arbitrages à venir concernant la réorganisation du secteur, et bien sûr les différents projets proposés au fil de la commercialisation des terrains.

Resteront enfin quatre îlots neufs dans le périmètre du Centre Hospitalier Lyon Sud, sur les îlots E5/E8, E11 et E2. L'AMO devra réaliser une étude programmation pour cette entrée de site et vérifier sa faisabilité dans le cadre d'un bail de longue durée permettant le portage de l'opération de construction par un tiers. Cette mission nécessite également la présence d'un architecte pour accompagner l'équipe d'AMO et définir la morphologie de ces différents îlots.

Camille Bonazzi, journaliste à CadredeVille.com

ARTICLES RECENTS :
Île-de-France : un quart des hectares vendus par an sont des fonciers à urbaniser
Le 25/10/2022 à 14h

Île-de-France : un quart des hectares vendus par an sont des fonciers à urbaniser

Alors que la région capitale affiche une trajectoire ZAN exemplaire en hectares consommés, mais aussi en densité de construction, l'Observatoire du foncier estime que près de 3 000 ha sont cédés pour l'urbanisation, chaque année depuis 10 ans, soit en valeur 8,5 milliards, le cinquième des 42 milliards du marché global. La moitié de ces 8,5 milliards concerne des terrains déjà bâtis - donc du renouvellement urbain. Les professionnels de l'aménagement représentent 86% des acquéreurs. Cette première mise en évidence de la chaîne du foncier dans la région intervient sur fond de stabilisation du marché d'ensemble des terrains dans la région. Présentant non pas les derniers chiffres de conjoncture, mais "une note de tendance", qui prend du recul sur les phénomènes à l'œuvre dans la région capitale dans les marchés fonciers. L'Observatoire régional du foncier, l'ORF, met en évidence, ce 20 octobre 2022, une tendance de fond à la baisse en 2020 puis une stabilisation des cessions à titre onéreux. Depuis 2019, maintenant que les chiffres de l'année 2020 fournis par l'administration des finances publiques sont consolidés, il se confirme que tous les indicateurs ont baissé jusqu'à un quatrième trimestre en fort rebond, où 19 000 transactions ont été enregistrées. Le nombre annuel des transactions est cependant tombé, de 66 000 en 2019, à 60 000 (-9%), les superficies échangées de 16 000 à 14 000 ha (-11,5%), et les valeurs échangées de 47 à 40 milliards d'euros (-14%). Ce mouvement à la baisse est particulièrement plus marqué autour des futures gares de transport en commun : celles du Grand Paris Express, celles d'Eole et de la ligne 11 du métro. L'ORF recense 2 600 transactions (-21%), 3,5 milliards de volume financier (-43%), et 242 hectares échangés (-27%). La ligne 15 sud reste la plus active avec 600 transactions , dont la moitié dans cinq gares : Fort d’Issy, Saint-Maur-Créteil, Villejuif-Louis-Aragon, Champigny-Centre et Vitry-Centre.

Lire plus
835 634  entreprises enregistrées