Accueil -  Actualités - Appel à projets BIM : objectif janvier 2022 pour les demandes d'autorisations d'urbanisme

Le 17/11/2020 à 17h

Appel à projets BIM : objectif janvier 2022 pour les demandes d'autorisations d'urbanisme

Un Plan BIM 2022, est-ce réaliste ? La loi Elan a reporté de deux ans l'obligation d'accepter le BIM. Les architectes sont prêts. Les grandes entreprises et ingénieurs aussi. Les collectivités locales le seront-elles aussi au 1er janvier 2022 ? Le ministère du Logement avance prudemment. Il lance un appel à projet pour l'expérimentation de "l’utilisation future" d’une maquette numérique BIM en complément d’une demande d’autorisation d’urbanisme. Le gouvernement souhaite aller vers la prescription d'une simple version "Open BIM", avec un guide et un process balisé pour l'instruction.

Le but de l'appel à projets ? Sur la base de retours d'expériences, élaborer un guide de modélisation d'une maquette au stade PC. Les utilisateurs futurs auront aussi besoin d'un processus de collaboration (un workflow) pour l’instruction d’une demande. Et devront être définies les fonctionnalités attendues d’un outil de contrôle. L'étude et la formalisation des leçons des projets retenus seront subventionnées. Le jury intègrera l'AMF et l'AdCF.
L'article 62 de la loi Elan prévoit qu'à partir du 1er janvier 2022, toutes les communes de plus de 3 500 habitants seront concernées par l'obligation de recevoir et d'instruire par voie dématérialisée les demandes de permis de construire, déclarations préalables et certificats d'urbanisme : c'est la dématérialisation de l'application du droit des sols.

>> voir la formation de Cadre de Ville "Déployer le BIM urbain et le PC numérique" <<

Une expérience pilote depuis plusieurs années : le projet urbain et ses objets immobiliers sur l'îlot XXL dit aussi "les Fabriques" à Euroméditerranée à Marseille sont développés en BIM par Bouygues - architecte urbaniste François Kern

Appel à projets BIM : objectif janvier 2022 pour les demandes d'autorisations d'urbanisme

Des expériences de conception et d'instruction de projets en BIM vont être subventionnées

Le BIM, c'est la modélisation numérique des données du bâtiment, dont les utilisateurs témoignent de la pertinence pour préparer en amont, concevoir et mener des projets de façon optimale car collaborative. Mais, joindre une maquette BIM à une demande de permis de construire ou de permis d'aménager est inutile lorsque l'organisme instructeur en est tout juste à la dématérialisation de l'instruction en format PDF... A l'inverse, par exemple, l'EpaMarne instruit même les projets urbains en BIM. Mais il faut s'équiper.

Pour s'y préparer, et pouvoir apporter aide et solutions aux communes, le ministère du Logement lance un appel à projet. Il s’agit d’expérimenter l’utilisation d’une maquette numérique BIM comme une pièce complémentaire des demandes d’autorisations d’urbanisme (les demandes de permis de construire, déclarations préalables et certificats d’urbanisme). Le Plan BIM 2022 va coordonner les résultats et le suivi de l'appel à projets pour le compte de la DHUP (la direction de l'habitat, de l'urbanisme et du paysage au ministère du Logement).

Mettre en valeur les avantages et dédramatiser

L'appel à projets veut expérimenter l’utilisation d’une maquette numérique BIM dans un format "Open BIM", comme une pièce utile dans le processus d’instruction des dossiers de demande d’autorisation d’urbanisme.
La maquette numérique BIM a des atouts qui peuvent faciliter et fluidifier l’instruction des dossiers par les services instructeurs concernés. L’expérimentation a donc pour objectif de mettre en évidence les avantages de la maquette numérique BIM, d’en définir les caractéristiques pour une utilisation simple et pertinente.

Rémi Cambau, Rédacteur en Chef de Cadredeville.com

La date limite de remise est fixée au 14 décembre 2020.
Contact : benoit.senior@adnconstruction.org
en mettant en copie eddie.alix@developpementdurable.gouv.fr

Télécharger directement le dossier de candidature en format ZIP


DECOUVREZ TOUS LES ARTICLES DE NOTRE PARTENAIRE CADREDEVILLE


Inscrivez-vous sur cadredeville.com et bénéficiez d’un essai offert pour accéder aux derniers articles, jurisprudences, et commentaires d’arrêts de la rédaction de Cadre de Ville.


Inscription à l'édition ville
Inscription à l'édition juridique

Les derniers articles pour vous :

Fonds friches : lancement de l'appel à projet porté par l'Ademe et doté de 40 millions d'euros
Environ 250 millions d'euros restent à attribuer sur deux ans selon des modalités qui seront dévoilées fin novembre par le ministère. Les préfets sont associés à la remontée des demandes territoire par territoire. C'est la part du programme confié à l'Ademe qui est lancée aujourd'hui.

Une foncière pour soutenir les commerces en Occitanie
Approuvée en conseil régional en juillet dernier, la création d'une foncière pour soutenir les commerces occitans se dessine. Une quinzaine de territoires pilotes devraient en bénéficier en priorité. La SEM Arac Occitanie recrute actuellement un bureau d'étude pour l'épauler dans la réalisation de ce projet.

Rénovation thermique des bâtiments publics – Des conditions allégées pour recourir à la conception-réalisation
Dans l’objectif d’accélérer la mise en œuvre du programme de rénovation énergétique des bâtiments publics prévu par le plan de relance, un amendement introduit par le gouvernement dans le projet de loi de Finances pour 2021, assouplit les dispositions du Code de la commande publique relatives aux marchés de conception-réalisation.

Architecte : pas de déclaration de chantier, pas d’assurance
Dans un arrêt du 1er octobre 2020, la Cour de cassation confirme un principe qui appelle à la plus grande des vigilances à l’égard des hommes de l’art. Faute pour l’architecte de déclarer une mission, aussi modeste soit-elle, ce dernier n’est pas couvert en cas de litiges…


ARTICLES RECENTS :
Appel à projets BIM : objectif janvier 2022 pour les demandes d'autorisations d'urbanisme
Le 17/11/2020 à 17h

Appel à projets BIM : objectif janvier 2022 pour les demandes d'autorisations d'urbanisme

Un Plan BIM 2022, est-ce réaliste ? La loi Elan a reporté de deux ans l'obligation d'accepter le BIM. Les architectes sont prêts. Les grandes entreprises et ingénieurs aussi. Les collectivités locales le seront-elles aussi au 1er janvier 2022 ? Le ministère du Logement avance prudemment. Il lance un appel à projet pour l'expérimentation de "l’utilisation future" d’une maquette numérique BIM en complément d’une demande d’autorisation d’urbanisme. Le gouvernement souhaite aller vers la prescription d'une simple version "Open BIM", avec un guide et un process balisé pour l'instruction. Le but de l'appel à projets ? Sur la base de retours d'expériences, élaborer un guide de modélisation d'une maquette au stade PC. Les utilisateurs futurs auront aussi besoin d'un processus de collaboration (un workflow) pour l’instruction d’une demande. Et devront être définies les fonctionnalités attendues d’un outil de contrôle. L'étude et la formalisation des leçons des projets retenus seront subventionnées. Le jury intègrera l'AMF et l'AdCF. L'article 62 de la loi Elan prévoit qu'à partir du 1er janvier 2022, toutes les communes de plus de 3 500 habitants seront concernées par l'obligation de recevoir et d'instruire par voie dématérialisée les demandes de permis de construire, déclarations préalables et certificats d'urbanisme : c'est la dématérialisation de l'application du droit des sols. >> voir la formation de Cadre de Ville "Déployer le BIM urbain et le PC numérique" << Une expérience pilote depuis plusieurs années : le projet urbain et ses objets immobiliers sur l'îlot XXL dit aussi "les Fabriques" à Euroméditerranée à Marseille sont développés en BIM par Bouygues - architecte urbaniste François Kern

Lire plus
767 428  entreprises enregistrées