Accueil -  Actualités - Yvelines : appel à idées pour "opérateurs inventifs" de nouveaux lieux de travail

Le 26/04/2018 à 19h

Yvelines : appel à idées pour "opérateurs inventifs" de nouveaux lieux de travail

Une réunion présentera, le 23 mai, le site proposé dans Innovaparc. Pour soutenir l'ambition territoriale de Grand Paris Seine & Oise, l’EPAMSA lance un Appel à Idées destiné aux "opérateurs inventifs". Programme proposé : concevoir un projet original d’activités sur un macro-lot d’environ 40 000 m², à débattre.
Quel sera la bonne mixité d'offre d'espaces et d'équipements à l'intérieur d'un macro-lot de 40 000 m² ? Un ensemble unique pour une grande entreprise type Sulzer, déjà installée dans Innovaparc ? Un hôtel d'entreprises très modulable avec toute une gamme d'activités ? Une qualité d'implantation sur la parcelle s'impose, avec de la flexibilité dans le découpage, mais pour quels programmes ? Qu'implanter à une demi-heure de Paris en RER - Eole arrive en renfort - et le long de l'autoroute A13 ? Le défi est lancé par l'EPAMSA.
L'EPAMSA, bras opérationnel de la communauté urbaine GPS&O, attend "un concept original sur ce que sera l’activité de demain, adapté aux nouveaux et futurs modes de travail". Mais attention, pas de logistique... Ni de commerces, car le secteur est déjà équipé.

Yvelines : appel à idées pour "opérateurs inventifs" de nouveaux lieux de travail

Un programme complètement inventif

La consultation est un appel à idées, car le maître d'ouvrage a besoin que la procédure produise un programme complètement inventif de ce que sera l'activité économique demain. Et ce que sera son cadre, évidemment. Il faut "penser différemment" le travail, demande l'EPA.
Le calendrier de la procédure ouverte reflète cette interrogation, dont les réponses ne vont pas de soi. Après un dépôt de candidatures fixé au 30 mai 2018, les candidats sont invités à produire des idées et à participer à deux séances de travail en commun - des "workshops" - prévus, l'un en juin, l'autre en septembre "pour affiner le concept".

La parcelle trouve sa place au sein d'un ensemble d'activités dans un cadre moderne, un parc technologique et d'activités contemporain, pensé par l'agence d'urbanisme Christian Devillers et Associés (D&A). Le concept : un ensemble soigné, un projet paysager avec un parc vert, et des espaces publics permettant aux piétons de circuler - car les stationnements automobiles sont mutualisés en cœur d'îlot.

Une démarche collaborative et réitérative<br>La procédure va se dérouler en trois phases

1. Pour débuter la consultation, les équipes devront candidater avant le 31 mai 2018.
Des visites sur site individuelles seront organisées. La constitution d’équipes pourra évoluer au fil du processus, afin de permettre à des 'familles d’intervenants' non–prévues au début, d’intégrer une équipe pour renforcer le projet.

2. Deux ateliers de travail seront ensuite organisés individuellement avec les candidats, en présence de l’EPAMSA, de GPS&O et d’acteurs économiques du territoire. Ces ateliers seront dédiés aux premières pistes du concept innovant et de la programmation. Ces échanges, libres et confidentiels, permettront d’affiner le travail des équipes.

3. Un oral final permettra de classer les trois premières réponses. La première poursuivra les discussions sous mandat exclusif. Les trois groupements seront primés.

Rémi CAMBAU, Rédacteur en chef de cadredeville.com


MERCREDI 23 MAI - 9 H 00 - COEUR DEFENSE



Le projet urbain et l'appel à idées seront présentés par
Pierre BEDIER, Président du Conseil départemental des Yvelines et Président de l'EPAMSA et
Xavier HEMEURY, Directeur général de l'EPAMSA

Ils seront accompagnés de Denis COURTOT, Directeur de l'Aménagement et du Développement de l'EPAMSA
Animation : Rémi CAMBAU, rédacteur en chef de Cadre de Ville


La rencontre aura lieu le Mercredi 23 Mai 2018 de 9h à 11h30
dans les salons de NextDoor Coeur Défense 110 Esplanade du Général-de-Gaulle

> S'inscrire à la rencontre en écrivant à : evenements@cadredeville.com
Pour réserver une place, merci d'envoyer un mail à evenements@cadredeville.com. Une confirmation par mail vous sera envoyée avec les informations pratiques.

ARTICLES RECENTS :
Île-de-France : un quart des hectares vendus par an sont des fonciers à urbaniser
Le 25/10/2022 à 14h

Île-de-France : un quart des hectares vendus par an sont des fonciers à urbaniser

Alors que la région capitale affiche une trajectoire ZAN exemplaire en hectares consommés, mais aussi en densité de construction, l'Observatoire du foncier estime que près de 3 000 ha sont cédés pour l'urbanisation, chaque année depuis 10 ans, soit en valeur 8,5 milliards, le cinquième des 42 milliards du marché global. La moitié de ces 8,5 milliards concerne des terrains déjà bâtis - donc du renouvellement urbain. Les professionnels de l'aménagement représentent 86% des acquéreurs. Cette première mise en évidence de la chaîne du foncier dans la région intervient sur fond de stabilisation du marché d'ensemble des terrains dans la région. Présentant non pas les derniers chiffres de conjoncture, mais "une note de tendance", qui prend du recul sur les phénomènes à l'œuvre dans la région capitale dans les marchés fonciers. L'Observatoire régional du foncier, l'ORF, met en évidence, ce 20 octobre 2022, une tendance de fond à la baisse en 2020 puis une stabilisation des cessions à titre onéreux. Depuis 2019, maintenant que les chiffres de l'année 2020 fournis par l'administration des finances publiques sont consolidés, il se confirme que tous les indicateurs ont baissé jusqu'à un quatrième trimestre en fort rebond, où 19 000 transactions ont été enregistrées. Le nombre annuel des transactions est cependant tombé, de 66 000 en 2019, à 60 000 (-9%), les superficies échangées de 16 000 à 14 000 ha (-11,5%), et les valeurs échangées de 47 à 40 milliards d'euros (-14%). Ce mouvement à la baisse est particulièrement plus marqué autour des futures gares de transport en commun : celles du Grand Paris Express, celles d'Eole et de la ligne 11 du métro. L'ORF recense 2 600 transactions (-21%), 3,5 milliards de volume financier (-43%), et 242 hectares échangés (-27%). La ligne 15 sud reste la plus active avec 600 transactions , dont la moitié dans cinq gares : Fort d’Issy, Saint-Maur-Créteil, Villejuif-Louis-Aragon, Champigny-Centre et Vitry-Centre.

Lire plus
835 634  entreprises enregistrées