Accueil -  Actualités - Altarea Cogedim lance une foncière commerciale solidaire

Le 13/12/2018 à 21h

Altarea Cogedim lance une foncière commerciale solidaire

"Ce qu'on souhaite, ce n'est pas simplement construire et partir, mais de rester", plaide Alain Taravella, président fondateur d'Altarea Cogedim. Le groupe présentait mercredi 5 décembre, dans le cadre du SIMI, SOCO, une foncière commerciale solidaire développée avec le crédit coopératif et l'entreprise d'économie solidaire Baluchon, destinée à porter des rez-de-chaussée dédiés à l'économie sociale et solidaire sur le long terme.

Altarea Cogedim lance une foncière commerciale solidaire

La foncière commerciale solidaire a été présentée en présence de la Ville de Paris, en la personne de son adjoint à l'urbanisme, qui y voit le signe du ruissellement de l'innovation urbaine développée par les appels à projets urbains innovants vers la fabrique urbaine classique.

Alterea Cogedim se targue désormais du titre d' "entrepreneur de ville", plutôt que simple promoteur, gestionnaire de lieux de vie, plutôt que simple constructeur. La création d'une foncière sociale et solidaire vient d'un constat simple, selon le directeur général d'un groupe qui représente également la troisième foncière commerciale en France : le constat qu''il y avait une appétence pour d'autres façons de consommer, et que des acteurs économiques, certes relevant de l'économie sociale et solidaire, mais acteurs économiques tout de même, sont à même d'y répondre.
La foncière commerciale solidaire vise à rendre possible l'utilisation de rez-de-chaussée commerciaux par des acteurs de l'économie sociale et solidaire par un montage innovant garantissant que ces pieds d'immeuble ne soient pas transformés en d'autres commerces. La foncière répond aux besoins des entreprises d'économie sociale et solidaire, des entreprises, certes rentables, mais qui dégagent peu de marges, et qui ont besoin d'un coup de pouce à leur lancement.

Pour Louise Fourquet, directrice générale de Baluchon Conseil, la foncière permet ce coup de pouce, et constitue, à ce titre, un "nouvel outil pour une ville conviviale et inclusive, en permettant d'accompagner les acteurs de l'économie sociale et solidaire jusqu'à leur maturité."

Ce modèle de foncière commerciale solidaire avait été développé, à l'origine, par Ogic pour répondre à Réinventer Paris sur le site des Bains Douches Castagnary, dans le quinzième arrondissement de la capitale. Arrivé second, le groupe avait gardé le modèle, pour le déployer sur un des sites de la SEMAPA, qu'il a gagné avec Altarea Cogedim. Un satisfecit pour Jean-Louis Missika, qui y voit le signe que les appels projets urbains innovants commencent à essaimer dans les manières de faire la ville. Voire, le symbole de l'arrivée de nouveaux acteurs, comme Baluchon, dans la fabrique de la ville. Un véritable "chaînon manquant" de l'urbanisme pour l'adjoint à l'urbanisme de la maire de Paris.
Altarea Cogedim souhaite désormais déployer le modèle à d'autres opérations. .

Arnaud PAILLARD, Chef d’édition de Cadre de Ville

ARTICLES RECENTS :
Coûts du foncier : 50 propositions qui dérangent
Le 13/11/2019 à 14h

Coûts du foncier : 50 propositions qui dérangent

On aura rarement vu un rapport rentrer aussi vite en phase de mise en oeuvre. Le rapport du député Jean-Luc Lagleize apporte des outils aux élus et acteurs de terrain sur la question foncière. Ses sept points principaux font déjà l'objet d'une proposition de loi, cependant que des amendements sont présentés au projet de loi de finances 2020. L'idée d'une "prime à la constructibilité" pour les communes qui autorisent 100% des droits à construire de leur PLU par exemple... En Île-de-France, le rapport émet des préconisations pour le Grand Paris.

Lire plus
727 800  entreprises enregistrées