Accueil -  Actualités - JOP 2024 / Le Bourget : La Solidéo retient cinq candidats pour réaliser le Village des médias

Le 09/12/2019 à 09h

JOP 2024 / Le Bourget : La Solidéo retient cinq candidats pour réaliser le Village des médias

La Solidéo avait présenté le 2 octobre les deux lots de 30 000 m² et 61 000 m² qui vont constituer le nouveau quartier. Deux mois plus tard, les groupements admis à candidater ont été annoncés. Les offres seront remises en avril 2020, pour une sélection par la Solidéo en mai 2020.

JOP 2024 / Le Bourget : La Solidéo retient cinq candidats pour réaliser le Village des médias

La Solidéo promet sur le site du Village des médias "une cité-jardin du XXIe siècle en héritage", qui doit conjuguer habitations et biodiversité : pour un hectare urbanisé, deux hectares seront végétalisés. Le projet urbain a été confié à l’agence d’architecture TVK en charge de la maîtrise d’œuvre aux côtés de : OLM, Base, Urban Eco, Sephia, Igrec, C&E, RR&A, ACCEO, Ville Ouverte, Duval Conseil, ON, B-Headroom.

Le nouveau quartier est situé à l'Aire des vents, qui héberge la fête de l'Humanité chaque année. Il accueillera 1 300 logements dont 80% en accession et 20% en logement social. Une crèche de 40 berceaux mais aussi 16 nouvelles classes sont programmées - six maternelles et dix primaires.

Le nouveau quartier sera construit sur sept hectares de l’Aire des vents,aujourd'hui composé d'espaces verts accessibles au public. La perte de ces espaces verts doit être compensée par la dépollution et la renaturation de 13 hectares du Terrain des essences à La Courneuve, un ancien dépôt d’hydrocarbures de l’armée, où auront lieu les épreuves de tir des JOP.

Deux secteurs d'aménagement

Le coût de l’aménagement de la zone est annoncé à 115 millions d’euros. La Solidéo escompte 30 millions d'euros de cession de charges foncières.

Une programmation pour une surface de plancher globale de logements d’environ 90 000 m² a été découpée en deux secteurs :
- Secteur Sud de l’Aire des vents (sous-secteurs A et B/C)
- Secteur Plateau (sous-secteur D)
La programmation de logements prévoit 20% de logements sociaux, ainsi qu’environ 1 000 m² SDP de commerces et des "rez-de-chaussée actifs".

Les candidats admis à remettre une offre :

Pour le secteur "Sud de l’Aire des vents" (61 500 m²) :
- Bouygues Immobilier, CDC Habitat, Kaufman & Broad
- Les Nouveaux Constructeurs
- Sogeprom, Demathieu Bard Immobilier

Pour le secteur "Plateau" (29 500 m²) :
- Ametis
- Lamotte-Giboire
- Sogeprom, Demathieu Bard Immobilier

Ces candidats retenus pour la seconde phase de candidature sont les mandataires des groupements, qui se porteront acquéreurs des terrains à bâtir par l'intermédiaire d'une société ad hoc. Ils seront accompagnés d'une équipe projet, en charge de la mise en œuvre opérationnelle du projet à venir.

L’équipe projet devra à minima être composée d'un ou des bureau(x) d’études technique(s) ayant les compétences pour concevoir les bâtiments au regard du niveau d’ambition environnementale fixé par la Solidéo dans le dossier de la consultation ; d'un écologue ; de tout expert complémentaire pertinent.

La signature des promesses de vente est attendue pour juin 2020, suivi d'un dépôt des permis de construire au 4e trimestre de la même année. Les chantiers de bâtiment, quant à eux, devront démarrer au 2e trimestre 2021 de façon, comme toujours, à tenir les plannings de la compétition olympique.

Camille BONAZZI, journaliste de htttps://www.cadredeville.com

ARTICLES RECENTS :
Île-de-France : un quart des hectares vendus par an sont des fonciers à urbaniser
Le 25/10/2022 à 14h

Île-de-France : un quart des hectares vendus par an sont des fonciers à urbaniser

Alors que la région capitale affiche une trajectoire ZAN exemplaire en hectares consommés, mais aussi en densité de construction, l'Observatoire du foncier estime que près de 3 000 ha sont cédés pour l'urbanisation, chaque année depuis 10 ans, soit en valeur 8,5 milliards, le cinquième des 42 milliards du marché global. La moitié de ces 8,5 milliards concerne des terrains déjà bâtis - donc du renouvellement urbain. Les professionnels de l'aménagement représentent 86% des acquéreurs. Cette première mise en évidence de la chaîne du foncier dans la région intervient sur fond de stabilisation du marché d'ensemble des terrains dans la région. Présentant non pas les derniers chiffres de conjoncture, mais "une note de tendance", qui prend du recul sur les phénomènes à l'œuvre dans la région capitale dans les marchés fonciers. L'Observatoire régional du foncier, l'ORF, met en évidence, ce 20 octobre 2022, une tendance de fond à la baisse en 2020 puis une stabilisation des cessions à titre onéreux. Depuis 2019, maintenant que les chiffres de l'année 2020 fournis par l'administration des finances publiques sont consolidés, il se confirme que tous les indicateurs ont baissé jusqu'à un quatrième trimestre en fort rebond, où 19 000 transactions ont été enregistrées. Le nombre annuel des transactions est cependant tombé, de 66 000 en 2019, à 60 000 (-9%), les superficies échangées de 16 000 à 14 000 ha (-11,5%), et les valeurs échangées de 47 à 40 milliards d'euros (-14%). Ce mouvement à la baisse est particulièrement plus marqué autour des futures gares de transport en commun : celles du Grand Paris Express, celles d'Eole et de la ligne 11 du métro. L'ORF recense 2 600 transactions (-21%), 3,5 milliards de volume financier (-43%), et 242 hectares échangés (-27%). La ligne 15 sud reste la plus active avec 600 transactions , dont la moitié dans cinq gares : Fort d’Issy, Saint-Maur-Créteil, Villejuif-Louis-Aragon, Champigny-Centre et Vitry-Centre.

Lire plus
835 634  entreprises enregistrées